Accueil » Actualité » BLACK PANTHER ENFLAMME L’IFC PAR DES MOTS EPOUSTOUFLANTS

BLACK PANTHER ENFLAMME L’IFC PAR DES MOTS EPOUSTOUFLANTS

 Prélude  à la 10ème  édition du Marché des Arts et du Spectacle  d’Abidjan dit MASA, Black Panther le champion du Congo et finaliste de la coupe du monde de slam en France, a présenté en avant première sa toute dernière création au grand public Congolais. Ce festival culturel aura lieu à Abidjan du 10 au 17 Mars 2018.

 Ayant une capacité d’accueil de 480 places, la salle de spectacle de l’IFC(ex ccf) a été inondée, avec plus de 600 personnes qui ont toutes goûtées au délice des mots époustouflants de l’artiste slameur Black Panther le 3 mars 2018 dernier. « Remplir cette salle comme un œuf était un de mes défis, pour cela je dis un grand merci au public Congolais qui a répondu présent à l’invite et qui ne cesse de me donner une place de choix dans son cœur… » nous a laissé entendre ce jeune artiste, l’unique et le vrai qui représentera le Congo en slam au MASA

Sur le plan scénique et artistique, Black Panther était au summum de son art, un spectacle riche en son, lumière et en textes. Cet artiste a réussi à se connecter à son public, ce qui lui a permis de dérouler le rouleau de  son savoir faire artistique  et a transmis spectaculairement une vague d’émotion inquantifiable à son public. Les spectateurs étaient en ébullition, l’on pouvait noter l’enthousiasme du public et la soif de découvrir et de  consommer son  génie créateur. Pour ce spectacle, le public était servi au delà de ses attentes avec des textes intelligents comme la lettre au recteur, la gastronomie Congolaise et bien d’autres. Ainsi, on pouvait lire  entre les lignes des mots et sur le visage de ce jeune artiste le sens patriotique, la rage de voir une autre image de l’Afrique et surtout le respect et la considération qu’il porte pour la femme. Ce spectacle a laissé un gout inachevé au public.

 Black Panther  est considéré comme un des slameurs Congolais engagé et qui produit des textes qui édifient, qui conscientisent et qui égayent les passionnés de cet art. Il sied de rappeler qu’il  se fait accompagner d’une équipe solide, dynamique et professionnelle dont chacun apporte sa pierre à l’édifice comme : Séraphin Nkounkou qui est le pianiste et Directeur Artistique du groupe, Urbain Makoumbou le basiste, Aymar Samba comme batteur et Jajus Nkounkou le technicien éclairagiste.

Ce génie créateur mérite une attention particulière de la part du public et des autorités Congolaises pour le retentissement de la culture Congolaise à l’échelle planétaire   .

La Congolaise242 a choisi de soutenir cet artiste qui nous a séduit par son savoir faire, nous restons persuader qu’il sera parmi les artistes congolais qui feront la fierté du slam congolais  dans le monde

Pour information  trois (3) Congolais vont représenter, vendre et défendre les valeurs culturelles de notre pays :

  1. Fredy Massamba (musique
  2. La médaillée d’or de la francophonie l’artiste Fanie Faya (musique)
  3. Et la coqueluche du slam congolais Black Panther (Slam)

La Congolaise 242

Comments

comments