WebTV
Accueil » Actualité » Hugues Ondaye désigné membre du jury du festival international du film documentaire Golden Tree 2017

Hugues Ondaye désigné membre du jury du festival international du film documentaire Golden Tree 2017

La deuxième édition du festival international du film documentaire Golden Tree ou Arbre Doré s’est tenue à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, du 06 au 09 septembre 2017, sur le thème « L’homme et la nature ». Le Congolais Gervais Hugues Ondaye, a été choisi parmi les sept membres du jury issus de différents pays pour le festival de cette année

Ce festival qui a lieu chaque deux ans en Allemagne, a porté pour cette deuxième édition sur 56 documentaires. Gervais Hugues Ondaye a été choisi membre du jury final de ce festival, non pas en tant que commissaire général du festival panafricain de musique (Fespam), mais pour son attachement au cinéma. Car dans sa formation, il a également fait scénarisation et a tourné aussi avec le projet Passeport music Amérique- Afrique, avec lequel, il a tourné près de 27 documentaires de jumelage entre les créateurs africains et de l’Amérique.

En sa qualité de membre du jury et sur autorisation du comité d’organisation qui permet à chaque membre de proposer un film dans la région, la sous-région ou le pays, Gervais Hugues Ondaye, a proposé un documentaire sur Sorel Etat et les pygmées Aka sur leur séjour en forêt, intitulé « l’Académie de la forêt ».

Sur le thème de ce deuxième festival, il pense que celui-ci est orienté vers l’environnement, sa protection, sa conservation voire même sa promotion. « C’est un thème qui est à l’ordre du jour. Les organisateurs ont voulu que ce soit celui-là pour mettre en exergue la relation entre l’homme et la nature. Car, la relation entre le genre humain et la nature n’est pas seulement une question fondamentale et existentielle pour l’humanité, mais aussi une condition préalable à la création d’une société harmonieuse. L’homme et la nature n’inclut pas seulement les sentiments d’un individu mais aussi les rêves et les aspirations sans cesse de toute l’humanité », a expliqué Gervais Hugues Ondaye.

Et de poursuivre : « C’est un grand thème qui englobe à la fois des questions philosophiques sur l’humanité, la nature et la société. Il s’agit à travers ce thème pour les organisations de sensibiliser, de montrer par l’image ce qui se passe. Les menaces aussi, car il y a des documentaires qui proposent des chemins de sortie. Donc c’est un grand thème qui inspire tout le monde au plus haut point notre sous-région sur le Bassin du Congo. Nous ne pouvons que nous réjouir du thème de cette année ».

source ;ADIAC-CONGO

Comments

comments