WebTV
Accueil » Actualité » Mot de Monsieur le Ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste IBOMBO concernant la mauvaise utilisation des réseaux sociaux

Mot de Monsieur le Ministre des Postes et Télécommunications, Léon Juste IBOMBO concernant la mauvaise utilisation des réseaux sociaux

Mot de Monsieur le Ministre des Postes
et Télécommunications, Léon Juste IBOMBO
concernant la mauvaise utilisation des réseaux sociaux
Brazzaville, le 2 février 2017
-=====-

Mes chers compatriotes,
Mesdames et messieurs,
Ma communication de ce jour va se focaliser sur les réseaux sociaux.
Alors que l’internet a fait du monde un village planétaire, les réseaux sociaux ont amené le monde à l’intérieur des quatre murs. Vous pouvez vous faire des amis, interagir avec eux, apprendre à connaitre d’autres cultures et des lieux différents. Ils offrent des opportunités d’épanouissement de tout ordre à tous, et en particulier à notre jeunesse qui doit en faire une utilisation citoyenne et responsable.
Les réseaux sociaux utilisent les services OTT « over-the-top services », appelés encore services de contournement qui permettent le transfert de sons, messages et vidéos via internet, à l’exemple de WhatsApp, Facebook, Imo etc…
Ces sites facilitent la diffusion de l’information avec un coût minimum. Ce sont des outils de communication.
Cependant, les réseaux sociaux, il convient de le souligner, représentent également un risque d’usurpation d’identité, de fraude, de vol, de propagation de fausses informations, d’incitation à la haine et à la violence.
Ils vont jusqu’à menacer la paix et la sécurité nationale.
Une autre source de préoccupation est le cas du harcèlement et de la traque en ligne. Etant donné que les sites de réseautage social sont très peu réglementés de sorte qu’ils peuvent être un motif très facile pour les personnes mal intentionnées de se venger de vous et de vous diffamer.

Plusieurs congolais, en majorité les jeunes, utilisent aujourd’hui les réseaux sociaux comme une mode, ils propagent des informations qui peuvent être fausses et même attentatoires à la vie privée des autres, et pour lesquelles, s’ils étaient interpellés, ne pourraient en apporter la preuve et seraient donc, passibles d’être condamnés par la justice.
Mes chers compatriotes,
Vous n’êtes pas sans ignorer que les réseaux sociaux opèrent sans licence et ne paient aucunes taxes, ni à l’Etat, ni aux opérateurs qui ont consenti des investissements très lourds.
Grâce à la volonté et à la grande dextérité du Président de la République, Son Excellence Monsieur Denis SASSOU NGUESSO, le gouvernement a maillé la quasi-totalité du territoire national en infrastructure en fibre optique, ce qui permet l’accès internet rapide à haut débit.
Les gouvernements de certains pays ont ordonné, ainsi, de bloquer les communications des réseaux sociaux, dans le but de protéger les revenus des sociétés de télécommunications.
Certains autres Etats, ont pris des mesures d’interdiction des communications par des réseaux sociaux pour des raisons de sécurité.
Dans notre pays, la diffusion des fausses informations dans les réseaux sociaux risque de nous obliger à prendre des mesures pour restreindre leurs usages.
L’économie numérique, c’est la nouvelle économie. Mais, nous devrions faire attention, parce que, autant les réseaux sociaux permettent le développement économique, culturel, social, autant ils peuvent devenir un instrument de destruction.
Donc, ne soyons pas complice des actes de déstabilisation de notre pays.
Restons plutôt responsables et citoyens sur les réseaux sociaux. C’est l’appel que nous lançons ce jour !

Les réseaux sociaux doivent contribuer à préserver la paix dans notre pays et non mettre en danger la sécurité des citoyens.
Les réseaux sociaux, sont un excellent moyen de communication, toutefois, nous devons en faire une utilisation responsable et citoyenne, car nous risquerions la dépravation de nos familles, de nos enfants, de nos proches et même de notre société.
Préservons la paix de notre pays par une utilisation responsable de ces réseaux sociaux.
Je vous remercie !

Source;Ministère des postes et télécommunications

Comments

comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*