Accueil » developpement » Technologie des médias : le Congo prépare son entrée imminente dans la TNT

Technologie des médias : le Congo prépare son entrée imminente dans la TNT

Les médias congolais vont basculer sous peu dans le numérique. Le 6 août, le ministre de la Communication et des Médias, Thierry Lézin Moungalla, a visité le Centre émetteur du Djoué en cours de réhabilitation, l’une des structures techniques d’appoint dans la mise en œuvre réussie du passage des médias congolais de l’analogie au numérique.

La visite du ministre de la Communication et des Médias au centre émetteur en ondes courtes du Djoué, et qui va se poursuivre dans des départements, visait deux objectifs principaux. Il s’agissait en premier, de s’imprégner du niveau d’avancement des travaux de rénovation de cet émetteur, le deuxième du genre au Congo sur le plan de capacités d’émissions des ondes, après celui installé au PK 13.

Le souci du ministre de la Communication et des Médias était surtout de se rendre compte de l’opérationnalisation de cet émetteur stratégique, en vue de préparer et de garantir le succès de l’entrée du Congo dans la Télévision numérique terrestre (TNT). «Dans quelques mois, vont débuter les travaux d’installation des équipements de la Télévision numérique terrestres. Cette technologie s’appuie sur les émetteurs, parce que pour basculer dans le numérique, il faut que les centres émetteurs fonctionnent. C’est pour cela que j’ai entamé la visite des émetteurs, qui va se poursuivre sur l’ensemble du territoire », précise le ministre Thierry Lezin Moungalla.

Aussi, la réhabilitation de ce centre émetteur, tout comme ceux de Makoua, Owando, Oyo, Gamboma, Madingou, Mossendjo et Sibiti, eux aussi déjà remis à neuf et relancés grâce au crédit du gouvernement, préparait une large diffusion des activités du gouvernement sur l’ensemble du territoire national. En particulier, elle rentre dans le cadre de la vision du gouvernement de permettre à tous les Congolais, où qu’ils se trouvent, de bien suivre les festivités du 56e anniversaire de l’indépendance du Congo, couplé à la célébration de la douzième édition de la municipalisation accélérée, qui sera commémorée le 15 août à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza.

« C’est une politique que le gouvernement a mise en place pour permettre aux populations à faible revenu de capter les programmes et émissions de radio et de télévision congolaises dans les conditions optimales, sans recourir aux équipements », a renchéri le ministre de la Communication. Au cours de cette visite, Thierry Lezin Moungalla, en compagnie de quelques cadres et techniciens de son département, a tenu à visiter l’ensemble de la structure. En général, les travaux de réhabilitation avancent bien. Il ne reste plus qu’à installer un matériel technique et professionnel de dernière technologie en la matière.

À l’issue de cette visite, le ministre de la Communication en a profité pour annoncer que Radio Congo se dote désormais d’un « Nodal », acquis grâce à ce récent crédit octroyé par le gouvernement. Dans les tout prochains jours, Télé Congo bénéficiera, elle aussi, d’un Nodal afin de lui permettre de corriger quelques désagréments techniques que nous constatons hélas ! dans la diffusion des émissions. Pour renforcer les capacités techniques et opérationnelles de ces médias d’Etat, Thierry Moungalla a annoncé l’acquisition de plusieurs caméras numériques de dernière génération. Celles-ci seront livrées à Télé Congo très prochainement.

Rappelons que le centre émetteur en ondes courtes du Djoué existe depuis plus de quarante ans. Endommagé lors des évènements de 1997, elle est redevenue opérationnelle en 2003, et permet de capter Radio Congo dans l’hinterland ainsi qu’à l’étranger. Dirigés par Pascal Ongagna, ces services ont déjà par le passé, contribué à la libération de l’Angola et de la Namibie.

Source:ADIAC-CONGO

Comments

comments

No announcement available or all announcement expired.