WebTV
Accueil » TO SOLOLA » MAKHALBA MALECHECK SE CONSIDÈRE COMME LE NUMÉRO 1 DU RAP CONGOLAIS

MAKHALBA MALECHECK SE CONSIDÈRE COMME LE NUMÉRO 1 DU RAP CONGOLAIS

À l’occasion du 101ème numéro de la web-interview écrite TO SOLOLA, nous recevons l’artiste rappeur MAKHALBA MALECHECK qui a répondu sans tabou à toute son actualité.

RHODMAN ODIKA
• Tu es aujourd’hui appelé ” le N°1 du Rap Congolais “, pourquoi ? Est-ce une auto-proclamation ?

MAKHALBA MALECHECK
● Bonjour mon frère, déjà pour commencer, si tu reconnais que je suis appelé ” N°1 du Rap Congolais ” cela prouve que ce n’est pas une auto-proclamation  mais plutôt une reconnaissance du mérite pour tout ce qu’on a apporté dans le Rap Congolais.

Je suis aujourd’hui sans doute et tu le sais, le 1er Rappeur Congolais à avoir 6 trophées à son actif excessivement, à avoir le trophée Sandza De Mfoa du ” Meilleur Artiste Musicien du CONGO ” toute catégorie confondue, le 1er à dépasser la barre des 100.000 vues sur YouTube et aujourd’hui je suis fier d’avoir tracé un chemin dans le Rap que tous rappeurs (des deux CONGO) empruntent, ce rap en Lingala avec une identité spéciale et un flow unique.

RHODMAN ODIKA
• Si tu occupes la 1ère place, qui selon toi occupes la seconde ?

MAKHALBA MALECHECK
● La deuxième place est occupée par celui qui le mérite! Certes je ne sais pas qui mais je pense que le même public qui a fait de moi N°1 sait qui mettre à la 2ème place.

RHODMAN ODIKA
• Depuis quelques temps tu travailles à nouveau en solo, quelle est la raison principale de la rupture du contrat avec Doumoussion Records ? Un peu d’éclaircissement sur ce dossier fera du bien à nos lecteurs.

MAKHALBA MALECHECK
● Pour commencer, je veux que le public sache que le contrat entre la Doumoussion et moi avait pris fin depuis la sortie de ” Séké Masséké ” donc depuis février 2018, selon ce qui était écrit sur le contrat. Nous avions continué à travailler en famille mais après deux ans que nous avons travaillé ensemble, j’ai trouvé bon retravailler seul, voilà!

RHODMAN ODIKA
• Certains se disent que ne pas se retrouver financièrement est la raison principale de ton départ, partages tu cet avis ?

MAKHALBA MALECHECK
● Bien que je ne me suis jamais retrouvé financièrement tout le temps que nous avons travaillé ensemble. Mais cela ne m’avait jamais poussé à quitter cette maison de Production, parce que la musique est au delà de tout une passion pour moi. L’argent derrière, l’Art devant. J’aime plus être une solution pour les autres que d’être un problème. Je pense simplement que j’ai accomplie ma mission là-bas et le temps était arrivé de partir. Je profite également de dire à mes fans que le feat avec l’artiste camerounais TENOR ne verra plus le jour, malheureusement pour eux mais il n’y a aucun regret à se faire car j’ai de très grands featurings qui sont déjà en préparations et donc mon public sera bien servi.

RHODMAN ODIKA
• Alors comment t’organises tu en solo ? à présent. S’il faut parler actualité, qu’est-ce que nous pouvons retenir ?

MAKHALBA MALECHECK
● Je travaille en ce moment avec une structure très costaud et ensemble nous sommes en train de ficeler une stratégie incroyable que vous aurez très bientôt le résultat. Pour lors, retenez une seule date, le 1er Septembre à 1h1min, la sortie de mon nouveau single ” SOMMET DE L’HIMALAYA “ qui fera comprendre tout sans tout détaillé! Entre temps je suis également en train de préparer mon album (le nom n’est pas encore dévoilé) qui verra le jour d’ici la fin de l’année et y aura des collaborations et avec les artistes de Pointe-Noire, à suivre…

RHODMAN ODIKA
° Tes Fans et les mélomanes te trouvent moins flamboyant et visible depuis la rupture avec la Doumoussion, partages tu cet avis ?

MAKHALBA MALECHECK
● Vous faites peut-être le contraire! Makhalba Malecheck Monsieur l’Ambassadeur que je suis sors d’une tournée Nationale (3 fois Oyo, Gamboma, Djambala) et je continue la tournée d’ici là…

RHODMAN ODIKA
• Quel est ton apport à la jeunesse congolaise ?Pourquoi tes lyrics sont liés à la violence ?

MAKHALBA MALECHECK 
● Mon apport à la jeunesse est l’épanouissement à travers ma musique. Je pense que cette violence utilisée dans ma musique est une marque de fabrication qui amuse également mon public donc j’essaie de faire la part des choses. D’où la violence parce que c’est une partie de la jeunesse qui est victime d’une certaine violence réelle et j’essaie à travers ma musique de le dire plus haut et fort, montrer également au public comment cela se passe pour ceux qui ignorent la faisabilité et en même temps je reste festif sur d’autres sujets et pourquoi pas bientôt loveur ? On a la musique en générale donc je suis No limite!

RHODMAN ODIKA
• Nous sommes à la fin de notre entretien, un mot pour cette web-interview écrite en ligne qui est aujourd’hui à son 101ème numéro et qu’est ce que ça te fait d’être reçu pour la 3ème fois ?

MAKHALBA MALECHECK
● Waouh! Je dis un grand merci à cette émission et surtout à toi pour l’honneur que tu m’a fait, d’ailleurs viens là encore une fois de plus de confirmer que Makhalba Malecheck est le Numéro 1 du Rap Congolais car il vient de battre encore un record de plus, en devenant le tout premier à être reçu 3 fois sur l’émission écrite en ligne To Solola !!! MERCI à tous mes fans et restez brancher le 1er Septembre à 1h1min pour la sortie du Single le plus attendu de la musique Congolaise ” Sommet de l’Himalaya “
Masséké !!!

Propos recueillis par Rhodman ODIKA
( Cerveau penseur ).

Comments

comments