Accueil » TO SOLOLA » YANNICK PICKEN VERS LA CHRONIQUE DU GOSPEL URBAIN

YANNICK PICKEN VERS LA CHRONIQUE DU GOSPEL URBAIN

Nous recevons l’adorateur YANNICK PICKEN (Ex H Linéaire et Chroniqueur musical) qui nous parle de sa nouvelle vie et vision dans ce 112ème numéro de votre Web-Interview écrite TO SOLOLA,.

RHODMAN ODIKA

  • Nous t’avons connu “Chroniqueur musical” le guide de toute une génération, Comment as-tu pris conscience de ton appel vers le Christ ?

YANNICK PICKEN

  • C’est lors de la disparition tragique de ma fille bien aimée en 2016. Perdre Adonaï m’a vraiment enseigné, quand j’ai fêté mes 7ans de carrière journalistique en 2015, j’ai fait un accident mortel que je n’ai jamais oublié, et le miracle est que personne n’avait eu même une égratignure, c’était un avertissement de Dieu pour me rappeler à le servir. Dieu se sert parfois de nos situations difficiles pour nous rendre conscients de son appel. Pendant la veillée de ma fille (paix à son âme), j’étais en jeûne de Daniel de 21 jours, c’est dans cette période précise que Dieu me donne l’ordre de le servir comme étant chantre gagneur d’âmes pour sa seule et unique gloire…

RHODMAN ODIKA

  • Depuis le Maroc où tu résides actuellement, quel regard portes tu sur la nouvelle génération de Chroniqueurs ?

YANNICK PICKEN

  • Étant loin du pays, je n’ai pas un regard accès clair mais j’ai constaté qu’aujourd’hui, les médias congolais sont dominés par les jeunes ,ils doivent penser à se former, d’accompagner leur travail d’une bonne déontologie ça sera une très bonne chose, la déontologie journalistique doit être la base et cela doit s’associer à l’anglais et se connecter surtout à Dieu pour réussir.

En passant, je tenais également à féliciter les jeunes qui pour moi selon les retours, mènent le pelletons, je parlerais de Arcel Diamana (VOX TV), Daniel MAKAYA (DRTV International), mon cher petit frère Vinaude Le Nécessaire (MCRTV) et puis mon fils, mon remplaçant valable Brunel Bplus (DRTV et YAKALA FM), bon vent à eux!

RHODMAN ODIKA

  • À qui dois tu ta carrière journalistique ?

YANNICK PICKEN

  • À Dieu d’abord, j’ai été formé par les professionnels du métier comme: Sidney le Sage, Judicaël MOUSSIROU, Guy Serge DEMOUANZA donc voilà des personnalités qui ont apportées leur touche professionnelle et surtout déontologique. Mais j’ai été encadré par Joël Systère OBAYA qui m’a tout appris et c’est à lui que je dois vraiment ma carrière professionnelle et journalistique.

RHODMAN ODIKA

  • Est-ce que la chronique musicale te manque

YANNICK PICKEN

  • Je dirais NON, ce que je suis devenu (serviteur de Dieu) n’est pas de ma propre volonté, c’était vraiment un combat que Dieu a finit par gagner. C’est une grâce de servir Dieu et donc ce milieu ne me manque pas mais je suis plutôt impatient de le refaire cette fois pour la gloire de Dieu à travers ma future émission Gospel Urbain.

RHODMAN ODIKA

  • Peux tu nous raconter ta rencontre avec Jesus ?

YANNICK PICKEN

  • C’était grâce à Nicia (fille du Pasteur Koudédé) qui vient nous parler de Jésus Christ et nous invite un dimanche à l’église M.E.T.L ex Cinéma Roy / Pointe-Noire , c’est là où mon intimité avec le Seigneur commence…

j’ai reçu certes dans ma vie des propositions sombres mais Dieu merci pour moi, le NON était toujours au rendez-vous et Dieu me sortait plus que vainqueur de ces situations. J’avoue que je menais ma vie comme je l’entendais mais il y avait une voix à l’intérieur de moi qui chaque fois que je faisais une bêtise soit avec les filles ou pour un deal d’argent me poussait à me repentir.

RHODMAN ODIKA

  • Alors, c’est quoi être Adorateur ? Et quel est son rôle ? explicite ceux qui ne connaissent pas.

YANNICK PICKEN

  • Le choix d’être un adorateur c’est tout simplement ce que recherche Dieu, les vrais adorations donc en être via mon ministère et ma quotidienneté est un pure bonheur je suis donc un homme qui fait battre le cœur de Dieu, tout enfant de Dieu devrait être adorateur de par son intégrité et son sanctification car leurs vies deviennent une adoration parce qu’ils sont adorateurs, dans proverbe 28: 9 il est écrit : «Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination». Donc lorsqu’un Fils de Dieu n’est pas un adorateur il devient ennemi de Dieu.

Propos recueillis par Rhodman ODIKA
(Cerveau penseur).

Comments

comments

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

No announcement available or all announcement expired.