Accueil » Actualité » UNE FORMATION GRATUITE AU METIER DE ‘’MAKE-UP’’ OFFERTE AUX FEMMES CONGOLAISES

UNE FORMATION GRATUITE AU METIER DE ‘’MAKE-UP’’ OFFERTE AUX FEMMES CONGOLAISES

Dans le souci de donner de la valeur à la femme congolaise et de l’aider, l’agence NP communication a mis en place un projet de formation en ‘’make-up’’ afin de permettre à celle-ci d’exercer un métier.

Il s’est tenu le  samedi 11 novembre 2017 à 11H dans la salle de conférence de GHS Hôtel, une formation au métier de ‘’make-up’’,cette formation s’est accentuée sur les notions de base du maquillage. Mettre en valeur ce métier était le but  et comme objectifs  principaux : « développer l’esprit entrepreneurial à la femme congolaise, la rendre indépendante et réduire le taux de chômage à travers ce métier » dixit AKIM LE NEGRO, Manager général de NP communication.

Le comité d’organisation a recueilli plus de cent cinquante (150) demandes d’inscription sur trente (30) places prévues, au finish quarante-huit (48) personnes ont été retenues dont un  jeune garçon travaillant déjà dans un salon de coiffure. Nous avions noté , l’engouement, la rage d’apprendre un métier de la part des apprenantes. Les jeunes veulent bien des formations qualifiantes, précises et bien orientées leur facilitant l’insersion dans la société .Ces genres d’initiatives se font d’une manière timide dans notre pays, pour se faire nous encourageons ceux qui veulent bien former les jeunes de jouer leur partition car la moisson est grande

Mais pourquoi former gratuitement?

A cette question, la jeune maquilleuse professionnelle Nathalie KENZO a répondu en ces termes : « c’est très important pour moi de partager mon savoir faire avec les autres (…),  et j’en ai profité aussi de mettre à leur connaissance que le make-up ne se limite pas qu’aux soin et embellissent de visage, mais leur faire comprendre  que c’est un art,un métier, à travers lequel on peut bien gagner sa vie,raison pour laquelle j’ai accepté de former gratuitement sous le thème : « une femme, un métier à travers».

Notons que cela fait pratiquement une année que Nathalie Kenzo,  jeune maquilleuse congolaise  exerce ce métier de façon professionnelle. Il sied de rappeler qu’elle est autodidacte et s’est perfectionnée en suivant des formations en ligne (internet)..

Cependant, lors de son speech l’organisateur de la formation, AKIM LE NEGRO, a souligné le fait que les entreprises implantées en terre congolaise accompagnent difficilement des activités liées à la culture ou à la formation qualifiante. Et  a manifesté son mécontentement du comporte de ceux qui ont plus les moyens et qui copient les projets en les réalisant d’une manière ou d’une autre que de les accompagner,.

Ainsi il a terminé ses propos en demandant des mesures d’accompagnement des ministères de la Jeunesse et de la Promotion de la Femme , tout en remerciant aussi le partenaire officiel de la formation, GHS Hôtel d’avoir énormément  cru à ce projet, à la plateforme LA CONGOLAISE 242 pour leur implication, à Voxtv pour la couverture, sans oublier les autres partenaires…

La Congolaise 242

 

Comments

comments