Accueil » CINE 242 » ADIAC-CONGO SUR LA WEB SERIE : “TAL’ BA MAMBU” PEINT LE QUOTIDIEN DES MŒURS CONGOLAISES

ADIAC-CONGO SUR LA WEB SERIE : “TAL’ BA MAMBU” PEINT LE QUOTIDIEN DES MŒURS CONGOLAISES

La web-série réalisée par Akim le négro et Arcel Diamana alias Sisa Bidimbu, « Tal’ ba mambu » est disponible sur YouTube et Facebook depuis le 15 août.

Produit par le média “La congolaise242” que dirige Arcel Diamana, “Tal’ ba mambu” signifie regarde les problèmes. Chaque épisode de la série se veut unique et partage sa propre histoire tout en suscitant une interaction avec le public afin de tirer des leçons sur des faits et expériences déjà vécus par certaines personnes dans la société congolaise.  

“Tal’ ba mambu” s’ouvre avec Le sexe dans le mariage. Cet épisode ultime ironise sur le comportement des jeunes filles qui souhaitent se préserver chastes jusqu’au mariage tout en étant très matérialistes envers leurs prétendants.

La leçon derrière n’est pas d’inciter les hommes à être pingres mais à les encourager à dénoncer ce genre de pratique de la part des femmes qui ne misent que sur le matériel dans les relations sentimentales. Aux femmes de prendre conscience que l’amour ne se construit pas que sur l’argent ou autres biens qu’un homme peut offrir, surtout si on aspire à un mariage durable.

Le deuxième épisode, intitulé L’argent de la popote en otage, est une véritable contrebalance du premier. Si dans la première histoire le scénario condamnait les femmes à ne pas être très matérialistes, le deuxième fustige le comportement des hommes égocentriques qui ne prennent pas soin de leurs femmes, prétextant qu’après avoir énormément dépensé pour la concrétisation du mariage, les dépenses superficielles ne peuvent plus être admises.

Anna, actrice principale, a de ce fait décidé de prendre en otage l’argent de la popote pour se faire plaisir. C’est peut-être oser de sa part, mais tout cela montre combien il est du devoir d’un époux de nourrir sa femme, mais également de subvenir à d’autres besoins vestimentaires et esthétiques pour son épanouissement et son embellissement.

Plusieurs sujets sont soulevés dans cet épisode, entre autres, la cherté de la dot, les devoirs conjugaux des époux, la gestion du foyer et le sens de la communication, l’importance du travail, l’éducation. Les différents commentaires et le taux de partage des deux premiers épisodes traduisent l’intérêt que le public accorde à cette création 100% congolaise car elle reflète ce qui se vit et s’observe au sein de la société.

En plus, la maîtrise du jeu d’acteur, la qualité des images et des plans ainsi que le choix musical s’accordent bien et procurent à chaque épisode tout son charme.

Réalisé avec des faibles moyens du bord, la plateforme “La congolaise” appelle au sponsoring. La série web “Tal’ ba mambu” contient cinq épisodes dont deux déjà disponibles sur la toile. La diffusion se fait depuis le 15 août chaque dimanche en soirée.

Source : ADIAC-CONGO