Accueil » Personnages » Bene KODIA, Manager artistique, une lueur d’espoir pour l’épanouissement des artistes congolais.

Bene KODIA, Manager artistique, une lueur d’espoir pour l’épanouissement des artistes congolais.

La musique, comme le témoignait Janine Boissard est le langage universel que chacun s’approprie en l’accordant aux couleurs de son âme, sans pour autant en dénaturer la beauté. Cette affirmation semble se révéler vraie par la passion qu’une jeune congolaise vit avec la musique, en aidant les jeunes artistes à s’ouvrir au monde. Elle c’est Bene KODIA.

Comme c’est étrange de voir une femme manager artistique dans un environnement où règnent parfois des stéréotypes sexistes, Bene KODIA le sait, car son mental est préparé à toutes ces éventualités.

Mais qui est Bene KODIA ? Une question que se poseraient les internautes. Alors, de son vrai nom Bénédicte KODIA, jeune étudiante évoluant à la Faculté des Sciences Economiques de la très célèbre et historique Université Marien Ngouabi. Elle a décidé de devenir Manager artistique en voulant aider un ami qui ne pouvait être au four et au moulin, un rôle qu’elle joue maintenant depuis deux ans. Qu’est ce qui peut expliquer un tel enthousiasme auprès d’une jeune fille ? C’est certainement parce que la musique est le secret arithmétique de l’âme, l’écrivait Leibniz.

Ses objectifs sont clairs, faire valoir la culture, mais surtout faire comprendre aux parents que la musique n’est pas vulgaire, car c’est un vecteur d’éducation des masses. Tâche difficile, les pessimistes diront impossible, ce n’est pour autant pas ce qui peut faire fléchir Bene KODIA. Mais elle témoigne aussi que dans cette aventure le grand artisan reste avant tout l’artiste lui-même. Sa contribution c’est aider l’artiste à écrire des beaux textes, solliciter des productions scéniques, vendre l’artiste au plan local et international. Toutefois une difficulté reste présente au Congo Brazzaville, celui du style et type de musique, car naguère, seule la rumba intéressait les mélomanes, une conséquence d’un patrimoine artistique commun aux deux capitales les plus rapprochées au monde, séparées par un boulevard naturel : Kinshasa et Brazzaville.

Bene KODIA manager du jeune rappeur Kizis avec qui elle rêve une grande carrière musicale. Car la complicité semble être au rendez-vous, d’autant plus ensemble ils discutent sur les textes, les promotions, en somme de l’autoproduction, un chemin bien connu par plusieurs artistes, en raison de manque de producteurs.

sequence-03-image-fixe010Malgré le contexte difficile de l’environnement musical congolais, Bene KODIA croit aux artistes congolais et estime que le Ministère de la Culture doit faire d’avantage pour vendre ceux-ci, sur la scène nationale et internationale. Car Bénédicte KODIA est persuadé qu’il existe plusieurs talents en herbe, il suffit d’une bonne connexion, pour lancer ces jeunes talentueux.

Sur le micro du célèbre présentateur de la Congolaise 242 Prince Balocky alias El Rodolf que vous aurez dans les très prochains jours Bénédicte a dit être un cœur à prendre, à suivre…

Contact Bénédicte KODIA : +242 04 416 13 06

Athanase Jaurès MOUSSOUNGOU

Photo:LEBON Z

Comments

comments