Accueil » Personnages » Sonia Bled, ‘’ grand prix du public SICA 2016’’, la star du 242 nous parle de son parcours et de son album Yaya.

Sonia Bled, ‘’ grand prix du public SICA 2016’’, la star du 242 nous parle de son parcours et de son album Yaya.

Le Congo Brazzaville, terre généreuse et hospitalière n’a pas seulement que ces matières premières comme richesses, mais nous citerons aussi sans risque de nous tromper sa diversité culturelle, souvent mal exploitée. Des écrivains aux peintres et sculpteurs, en passant par ses célèbres chanteurs et chanteuses, ce pays est une source intarissable de talents.

Une artiste connue par son style varié et sa polyvalence musicale conforte cette affirmation en décrochant le ‘’ grand prix du public Star de l’Intégration Culturelle et Africaine (SICA) 2016’’ lors du concours star de l’intégration de la culture africaine à Cotonou au Bénin, une compétition qui a réunie au départ 60 pays. Elle c’est : Sonia Bled.

Sonia Bled, l’une des premières artistes femmes à se lancer dans le Rapp et le RnB, a fait rêver plusieurs générations de jeunes, car sa vitalité musicale, sa rage du micro, la place comme l’une des meilleures artistes femmes du Congo Brazzaville. Elle a commencé la musique à 7ans, comme la plupart des génies, à l’instar du poète français Rimbaud, qui au même âge était déjà poète. Bien que talentueuse, la Bled Sonia a pour adversaire elle-même, parce que née timide. Il a fallut une rencontre avec un jeune rappeur connu des jeunes dans les années 2000, un certain Kooling avec qui Sonia va faire ses premières apparitions devant le grand publique du Cinéma Vog de Brazzaville. Une nouvelle ère s’annonce, pourtant âgée de 15 ans, la jeune timide devient Bled, car agressive et téméraire.

Si par sa tendre enfance elle a été bercée par la douce musique de l’irremplaçable Papa Wemba et les bantous de la capitale, c’est aussi grâce aux artistes américains que la chanteuse-rappeuse va trouver son inspiration. Au nombre de ces artistes américains figure en bonne Tupac.

Le style de Sonia Bled est mixte, à l’image de la diversité musicale qui a accompagné sa tendre enfance. On y trouve le Hip-hop, la Rumba, l’Afro beat etc. Sonia appelle toute cette diversité musicale de l’Afro-Club, qui pour elle est un métissage de musique. Sonia Bled dispose dans son actif plusieurs singles, mais sortira dans un avenir proche son tout premier album solo intitulé ‘’YaYa’’, un titre riche en sens, car ce vocable signifie dans les langues véhiculaires du Congo grand frère ou ainé(e), une valeur très fondamentale en Afrique. Accompagnée par une équipe de professionnels de la production artistique et musicale, ‘’prod Style 9’’, Sonia est l’une des rares artistes à être encadrée par des experts dans divers domaines de la production musicale et artistique, ce qui rassure que son tout premier album YaYa sera une bombe à consommer sans modération.

S’agissant du concept Bouki-Bouki, Sonia Bled stipule que la Bouki-attitude, c’est la simplicité, la modestie, mais surtout l’ouverture d’esprit avec une bonne dose d’humilité. C’est aussi une façon de s’habiller et de se coiffer dont les mélomanes découvriront dans son futur album YaYa. C’est en partie grâce à cette attitude que la Bled Sonia a valablement représentée le Congo son pays en décrochant le ‘’grand prix du public Star de l’Intégration Culturelle et Africaine (SICA) 2016’’, une compétition rigoureuse qui tient compte du texte de l’artiste, la qualité du clip et de la fidélité à reproduire sur scène ce qui a été enregistré. Une compétition donc difficile, car tous les artistes se battent que pour deux trophées à savoir : l’originalité traditionnelle et le grand prix du public Star de l’intégration culturelle et Africaine SICA.

a1Sonia est une artiste préparée, car elle sait que le monde du Show-biz est difficile surtout pour les femmes, dans un monde où la plupart des artistes sont dans l’autoproduction à défaut des propositions indécentes pour percer. C’est dans cet esprit qu’elle collabore avec plusieurs artistes dont l’immortel Zao, Passi, Roga-Roga, sans oublier les divas amazones dont la chanson anthologique reste celle de l’hommage à la défunte Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo.

Dans son interview qui apparaîtra dans les prochains jours sur la Congolaise 242, Sonia Bled a déploré le problème de relais des œuvres artistiques en général, mais aussi plusieurs subjectivités qui freinent la percée des artistiques sur le plan international. Mais bien avant une tournée africaine, Sonia Bled va se produire à Pointe-Noire le 29 octobre 2016 au centre culturel Taty Loutard à l’occasion des cinq ans de Yakala pour tous les boukiciens et Boukiciennes.

Contact Sonia Bled :  +242 056549313

Athanase Jaurès MOUSSOUNGOU

Comments

comments