Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Accueil » Sport » PACHEL MPAN JOURNALISTE SPORTIF CONGOLAIS LE PLUS SUIVI SUR LE NET

PACHEL MPAN JOURNALISTE SPORTIF CONGOLAIS LE PLUS SUIVI SUR LE NET

Pour ce 126ème numéro de votre chronique TO SOLOLA, nous nous sommes entretenus avec le journaliste sportif le plus suivi sur le net Pachel_Mpan, coordonnateur de la grande plateforme sportive DRCPF,  un soldat engagé au service du football congolais.

RHODMAN ODIKA 

  • Peux tu te présenter à nos internautes ?

PACHEL MPAN 

Je suis Pachel Mpan (Soldat pour les intimes), journaliste sportif, promoteur du média en ligne DRCPF.

RHODMAN ODIKA 

  • Quand fut créée la page (média en ligne DRCPF) ? d’où t’es venu cette idée ? Et dans quel but ?

PACHEL MPAN 

La page Facebook a été créée le 1er Mars 2012, dans le but de donner une nouvelle image au football congolais en mettant en avant leurs acteurs, c’est à dire les footballeurs. 

Pour la petite histoire, je me suis inspiré de la page officielle du Real Madrid qui jusque là demeure une référence pour moi. Pour ceux qui suivent la page depuis le début, ils vous diront qu’à l’époque je ne parlais pas que du Congo, il yavait aussi des informations concernant les clubs européens notamment le Real Madrid. Après je me suis finalement rendu compte qu’il fallait vraiment que je me fixe sur une chose c’est à dire parler du football congolais et sa diaspora.

RHODMAN ODIKA 

À quand remonte ton intérêt pour le football en général et congolais en particulier ?

PACHEL MPAN 

Depuis mon enfance. Très jeune j’ai été attiré par le Football. Pour la petite histoire, je fais partie de ces gamins qui jadis faisaient le mur du Stade Massamba Débat pour suivre les matches. Aujourd’hui grâce à mon métier de journalisme je suis même proche de ses joueurs.

RHODMAN ODIKA 

As tu eu des contacts avec la Fecofoot pour ta page ?

PACHEL MPAN 

Bien sûr que oui, aujourd’hui je fais un travail qui est salué par tout le monde. 

J’ai toujours été en contact avec la Fédération Congolaise de Football. D’ailleurs l’année dernière j’étais sur le point de travailler pour la Fecofoot comme étant Responsable des réseaux sociaux de l’équipe nationale, je devais donc gérer le site internet de la Fédération, et tout ce qui va avec, malheureusement je n’avais plus eu de suite favorable pour des raisons que j’ignore. Mais bon, ce sont des choses qui arrivent, il faut pas rester sur le négatif, je suis un soldat et je continue à travailler dignement pour mon pays malgré tout. Je sais que mon heure de gloire viendra.

RHODMAN ODIKA 

Parles nous de l’élimination des Diables Rouges lors de la campagne des éliminatoires de la CAN 2019.

PACHEL MPAN 

Le résultat était prévisible, donc cela ne m’avait pas surpris. Ceux qui discutent avec moi souvent savent de quoi je parle. Je le disais avant ce match qu’on n’allait pas passer. Je l’ai même dit à certains joueurs. En tant que Journaliste Sportif, je savais qu’à ce stade là, on ne pouvait plus se qualifier, vu le groupe convoqué pour ce genre de match. Comment pouvez-vous disputé un match aussi décisif avec deux ou trois joueurs réduits par des blessures? Je pense qu’il faut mettre en place une vraie politique de suivi des joueurs dans leurs clubs respectifs afin que ces derniers ne viennent plus en sélection avec des blessures. Je sais de quoi je parle.

Sans pour autant manquer du respect au staff des Diables Rouges A, je pense que ce dernier devrait revoir beaucoup de paramètres, et surtout les critères de sélection de joueurs.

RHODMAN ODIKA 

Qu’en penses tu de la retraite du capitaine Prince ONIANGUE et Delvin NDINGA ? avec les Diables Rouges.

PACHEL MPAN 

C’est un duo qui a énormément donné et je pense que c’est une décision sage de la part de ces deux joueurs car il était temps. 

Ils ont servi dignement le Congo. Je pense encore à Delvin Ndinga qui était inconsolable après l’élimination du Congo au Rwanda en août 2014, cela prouve tout l’amour qu’il a pour sa nation. Aujourd’hui je pense que leurs retraits en sélection ouvrent la porte aux jeunes qui pour certains étaient là depuis un moment, malheureusement barrés par les statuts de “CADRES” de Ndinga et Oniangué. Durel Avounou par exemple qui est entrain de réaliser de bonnes performances en Ligue 2 avec Orléans,  n’avait pas assez de chances de disputer des matches en sélection. Et là je crois qu’il a une bonne opportunité de se faire une place de choix chez les Diables Rouges et de confirmer tout le bien qu’on dit de lui. Il y a également  Gaius Makouta du Sporting Braga, très impressionnant avec les Diables Rouges U23. Maintenant c’est au sélectionneur de faire les bons choix.

RHODMAN ODIKA 

Quels seraient pour vous les vrais maux qui minent le football congolais ?

PACHEL MPAN 

Ce sont des problèmes que nous connaissons tous. Pas besoin de les énumérer. Moi à la place, je proposerais plutôt quelques solutions si vous me le permettez bien sûr. 

– Il faut revoir la base, c’est à dire relancer le Football des jeunes;

– Redonner une nouvelle image à notre championnat de Ligue 1;

– Mettre en place des cellules de détection des joueurs niveau local et international;

– Un entraîneur et un staff compétents, proches du public ; 

– Arrêtez avec la triche sur l’âge, pour ne plus revivre l’histoire de 2017.

RHODMAN ODIKA 

Nous sommes à la fin, un mot ou une vocation tardive pour clore!

PACHEL MPAN 

Je vous remercie de m’avoir donné cet espace, j’en profite également pour remercier toutes ces personnes qui nous (DRCPF) ont toujours soutenues de près comme de loin. Aujourd’hui notre page Facebook a plus de 50.000 Fans, cela prouve à suffisance que nous ne travaillons pas dans le vide. Pour terminer, nous sommes ouvert à tous ceux qui souhaitent devenir nos partenaires, pour cela, prière de nous contacter via la Messagerie Privée de la page DRCPF.

Propos recueillis par 

Rhodman ODIKA

 

Comments

comments