Accueil » Actualité » UNESCO : LA RUMBA CONGOLAISE VALIDÉE COMME PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL DE L’HUMANITÉ

UNESCO : LA RUMBA CONGOLAISE VALIDÉE COMME PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL DE L’HUMANITÉ

Considérée comme la colonne vertébrale de la musique africaine, la rumba congolaise, bénéficie désormais du statut de protection de l’Unesco .Cette annonce a été faite sur le compte twitter de l’Unesco que la rumba congolaise – dossier présenté par la République du Congo et la RDC  était admise sur sa liste

C’est l’aboutissement d’une campagne menée par les deux Congo qui a permis  l’entrée de la rumba au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

la rumba un mot dérivé du mot Kongo ‘’Nkumba’, qui signifie “nombril”, parce qu’elle faisait danser homme et femme nombril contre nombril, selon les historiens de cette belle musique.
Paul Kamba considéré comme le père géniteur de la rumba, a lancé en 1941 le premier orchestre des deux rives du fleuve Congo appelé Victoria Brazza. Entouré des musiciens comme Henri PALI « Baudoin »Jacques ELENGA « Eboma », Jean ODDET « Ekwaka », François LIKUNDU, Moïse DINGA Philippe MOUKOUAMI, Paul MONGUELE, François LOKWA, Paul WONGA, Joseph BAKALE, Auguste BOUKAKA.
La relation et la collaboration étroite entre Paul KAMBA et Antoine KOLOSOY WENDO, va pousser ce dernier à créer à Kinshasa sous le modèle de Victoria Brazza, son groupe au nom de « VICTORIA KIN » en 1943.
Djosophe Philoson un de rares artistes des deux rives du Fleuve Congo a consacré un titre à la rumba. Dans ce titre l’artiste exalte et magnifie la belle rumba congolaise dans toute sa splendeur et aussi ses artistes qui au fil des années ont donné vie à la belle rumba
congolaise.
La congolaise / photo Edo Nganga