WebTV
Accueil » TO SOLOLA » SOSEY BOY INTÈGRE “SONY MUSIC FRANCE” LA PRESTIGIEUSE MAISON DE DISQUE DE RENOMMÉE INTERNATIONALE

SOSEY BOY INTÈGRE “SONY MUSIC FRANCE” LA PRESTIGIEUSE MAISON DE DISQUE DE RENOMMÉE INTERNATIONALE

Fraîchement signé avec Sony Music France (qui est l’une des maisons de disque internationale qui s’engage beaucoup en Afrique dans le développement de l’industrie musicale) l’artiste chanteur SOSEY évoque dans ce 106ème numéro de votre web-interview son choix de signature et ses nouvelles ambitions.

RHODMAN ODIKA 

  • Tu as partagé récemment, sur ta page facebook, des photos dans lesquelles tu signais avec la maison de disque Sony Music France. Je t’y voyais très ému, que représente cette signature pour toi ?

SOSEY BOY

  • J’étais très ému parce que c’est le fruit de plusieurs années de travail. C’était l’embouchure entre un sentiment d’espoir et de responsabilité car le jour où j’ai conclu ce contrat je me suis dit que je suis prêt à faire ce voyage, aller sur la lune et y planter le drapeau de mon pays le Congo. Je pense qu’ensemble on peut faire de très bonnes choses. Vous savez la vie d’artiste est pleine d’obstacles, après tant d’effort, voir ton parcours être soldé par la signature d’un contrat de production avec une maison comme Sony Music France, l’émotion peut qu’être là! Car à travers le soutien de mes fans, toutes ces années de souffrance et de travail, ont été récompensées car on a jamais baissé les bras. C’était un jour très important pour moi qui restera inoubliable.

RHODMAN ODIKA

  • Parle nous de ta nouvelle maison de production!

SOSEY BOY

  • Sony Music est l’une des plus importantes majors mondiales dans l’industrie musicale, est une maison de disques incluant la production, la promotion et la distribution physique disque et digitale de musique.

Elle est implantée dans plus de 40 pays dans le monde et fait partie du groupe Sony Corporation Of America avec des artistes comme: Beyoncé, Davido, Wizkid, Ciara , Nicky Minaj , Asap Rocky qui font partis du label.

RHODMAN ODIKA

  • Quels sont les termes du contrat qui vous lient ? La production ? Les tournées ? La distribution ? Un nombre d’album ? Dis-nous tout !

SOSEY BOY

  • C’est Sony Music France qui sera à la production de mes trois prochains albums, BMG France et My Major Company aux éditions et au Management/Booking.

RHODMAN ODIKA

  • Si ce n’est pas une indiscrétion, dites nous comment le contact s’est-il fait ? avec cette grande maison de production.

SOSEY BOY

  • J’ai récemment enregistré 3 singles dans l’album d’un artiste de Sony France , DJ Skorp (le Dj de La Fouine). Son BOSS est tombé amoureux de ce que je fais et signature s’en est suivi.

RHODMAN ODIKA

  • Lorsque tu as signé chez Sony Music France, tu as dit que « le travail va commencer ».  Qu’entends-tu par-là ?

SOSEY BOY

  • J’ai très souvent vanté les mérites  de la musique urbaine du Congo Brazzaville, j’y trouve personnellement beaucoup de potentiel. Et maintenant que l’opportunité de confirmer ma thèse se présente à moi  ,

Il est clair qu’il faut que je travaille d’arrache pied pour rappeler et prouver au reste du monde qu’on existe.

Je suis un artiste passionné par mon travail et je pense qu’avec cette structure nous pourrons vraiment faire de grandes choses… Il est temps que je redouble d’efforts et me mettre au travail. Sony Music France est une maison qui est très sérieuse et qui a une grande ambition pour la musique et la culture africaine.

Je pense que nos projets se rejoignent.

RHODMAN ODIKA

  • Parle nous de ton dernier titre « Manima » , comment le public l’accueilli ?

SOSEY BOY

  • ” Manima ” c’est un morceau calibré pour mon public du terre terre. Mes vrais gens , ceux qui pendant un moment se sont sentis négligés par moi du fait que je shootais toujours mes clips dans de grosses et belles voitures.

C’était un big up à eux , mes vrais du ghetto , une façon de leurs dire qu’on est toujours ensemble. Et que leur soutien est ma muse la plus profonde. Et donc oui, le morceau est entrain de tout niquer, surtout à la cité.

RHODMAN ODIKA

  • Nous remarquons que vous misez beaucoup sur la qualité dans vos Sons et surtout visuels, est ce que un autre handicap au Congo?

SOSEY BOY

  • J’ai toujours été un grand perfectionniste. C’est à dire que je peux passer plusieurs semaines sur un projet avant même de considérer la finition. Pour la qualité de mes œuvres, je la dois à l’ensemble de mon équipe car il est clair que je ne peux pas faire tout seul. Dans le milieu de la musique urbaine, un artiste peut chanter comme un Dieu, et que la chanson soit sans impact, car le mixage du Son est médiocre dans le studio.

Il est vrai aussi que la fin justifie les moyens, ce qui n’est pas le cas au Congo en ce moment. Parce qu’il est très difficile pour un artiste d’évoluer par faute de moyens.

RHODMAN ODIKA

  • Quel est le message principal de la chanson? De quoi parles tu?

SOSEY BOY

  • Dans ce titre, je loue la beauté de la femme africaine. La plus belle femme du monde: les courbes de son corps on dirait le relief du Jardin d’Eden. J’adore la femme noire et je lui rend hommage dans cette chanson.

RHODMAN ODIKA

  • En parlant de femme, on dit souvent que derrière un grand homme se trouve une grande femme mais les artistes béninois n’aiment pas révéler cette grande femme. N’est-ce pas le moment de le faire ?

SOSEY BOY

  • Je le sais, mais le monde artistique, c’est avec ses hauts et ses bas et avec tous les coups qu’on se donne dans ce game. Je préfère ne pas dévoiler le nom de ma meuf. Pour certaines raisons, je préférerais que cela continue à être cacher.

RHODMAN ODIKA

  • Quel talent avez vous et que la plupart des personnes ignorent?

SOSEY BOY

  • je suis un bon footballeur, j’aurai pu faire carrière mais dommage que le virus de le musique était trop fort. Je jouais au Milieu du terrain offensif où j’orchestrais le jeu d’équipe et c’est l’international congolais Delvin NDINGA qui m’a inspiré.

RHODMAN ODIKA

  • Ton dernier mot pour clore! 

SOSEY BOY

  • Merci pour tout . Mais j’ai besoin de vous plus que jamais. Soyons encore plus chauds, et montrons leur qu’on n’a rien a envier au reste du monde ! Pilina vé ?

Propos recueillis par Rhodman ODIKA ( Cerveau penseur).

Comments

comments